Tout sur le sucre

Par quoi remplacer le sucre blanc ? #3 : les polyols

Xylitol, maltilol, sorbitol, isomalt, erythritol, mannitol, lactilol… vous en avez déjà peut-être entendu parler ? Ou peut-être avez-vous croisé leur nom sur les étiquettes de certains produits : bonbons, chewing-gums, chocolats et tablettes de chocolat noir, biscuits, glaces… . Bien souvent vous les trouverez dans des produits dits “sans sucre ajouté” ou “allégés en sucre”. Il est aussi possible d’en trouver en vente sous forme de poudre blanche (peut-être pas en magasin mais sur internet sans problème).

Cet article est le 4ème d’une série de 6 sur les alternatives au sucre blanc.

Qu’est-ce que les polyols ?

On les appelle aussi “sucres alcool”. À la base, ce sont des sucres que l’on trouve en petites quantités chez les végétaux comme les fruits et les légumes.

Mais ceux que l’on trouve en magasin dans certains produits, ceux utilisés en tant qu’additif pour sucrer, sont fabriqués industriellement et transformés de manière peu naturelle à partir de sucre et d’amidon (par hydrogénation ou fermentation). Donc, finalement, ils perdent leur caractère naturel.

Qu’en disent les experts ?

Des tests ont été effectués et selon les organisations comme la FDA, la NCBI ou l’EFSA, les polyols ne présenteraient pas de dangers toxiques pour l’homme. De plus, ils ne donneraient pas de caries et n’entraîneraient pas d’élévation excessive du taux de sucre dans le sang. Mais elles admettent que des désagréments digestifs ont été observés chez certaines personnes : les polyols causent quasiment tous des ballonnements, des douleurs abdominales et ont des effets laxatifs. (1)(2)(3)

Le Dr Perlemuter confirme, qu’à ce jour, on ne peut pas parler de toxicité. Par contre, il affirme bien que les désagréments digestifs sont réels. Et pour l’instant, les effets des polyols sur notre microbiote (bactéries intestinales) ne sont pas connus donc il conseille d’y faire quand même attention. (4) Pareil pour le Professeur Joyeux et le Dr Lustig qui ajoutent que les effets laxatifs surviennent surtout quand les polyols sont consommés à fortes doses. (5) Une dose journalière a donc été fixée pour éviter ces désagréments : 20g par jour.

Gillespie, lui, dit carrément que les polyols ne sont pas si différents du sucre : apparemment ils se transformeraient en fructose (pour rappel, le fructose peut se transformer en graisses). Ce qui veut dire que manger des aliments à base de polyols serait la même chose que de manger du sucre finalement ! (6) Cependant, cette piste là reste discrète pour le moment.

Conclusion

Leurs atouts :
  • ils ont le même pouvoir sucrant que le sucre
  • mais apportent moins de calories
  • ils n’entraîneraient pas d’élévation excessive de la glycémie
  • ils ne donnent pas de caries
Leurs inconvénients :
  • ils ne sont pas naturels
  • ils ont des effets laxatifs
  • des rumeurs disent qu’ils se transformeraient en fructose

Ce qu’il faut retenir

Comme la plupart des édulcorants, les avis sur les polyols sont mitigés, même si les professionnels de la santé, en général, se veulent être plutôt vigilants. Bons ? D’une certaine façon, oui. En tout cas, peut-être mieux que le sucre blanc. Mauvais ? D’une certaine façon, oui également. Mais sûrement quand on en consomme beaucoup.

Mon conseil

À petite dose et occasionnellement, pourquoi pas. Comme avec tout, la modération a son importance.

Essayez d’acheter le moins de produits faits à partir de polyols possible – souvenez-vous de toujours vérifier les étiquettes et de vous méfier des produits “sans sucre” – mais n’en faites pas non plus une obsession. Si vous achetez une tablette de chocolat noir sans sucre contenant du maltilol (si le cacao 100% est trop amer pour vous), mais que vous mangez un carré de ce chocolat une fois de temps en temps, cela ne vous fera sans doute pas de mal (notez tout de même que les effets des polyols sur l’organisme peuvent différer d’une personne à une autre). Pareillement, si vous souhaitez faire des pâtisseries avec des polyols, vous pouvez le faire mais plutôt occasionnellement. 

Rappelez-vous que le but est de se défaire du goût sucré ! C’est pourquoi il ne faut pas abuser des polyols (comme des sucres naturels ou de la Stévia) ni des produits qui en contiennent. Sinon, vous ne ferez qu’entretenir votre amour pour le sucre. 

Sources

(1) FDA fiche descriptive des polyols et leurs effets sur la santé (en anglais) https://www.accessdata.fda.gov/scripts/InteractiveNutritionFactsLabel/factsheets/Sugar_Alcohols.pdf 

(1) FDA sur les édulcorants intensifs et les polyols, 2017 (en anglais) https://www.fda.gov/food/ingredientspackaginglabeling/foodadditivesingredients/ucm397716.htm

(2) NCBI rapport descriptif de l’érythritol et des polyols + tableau des effets positifs et des effets secondaires de chacun sur l’organisme (en anglais) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5756564/

(3) EFSA étude des polyols, tableau des effets de chacun d’entre eux (en anglais) https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.2903/j.efsa.2011.2076

(4) Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien, Pr Gabriel Perlemuter, Dr Anne-Marie Cassard

(5) Changez d’alimentation, Pr Henri Joyeux 

(6) Sucre, l’amère vérité, Dr Robert Lustig

(7) Sweet Poison, David Gillespie

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Elodie
    3 mai 2018 at 10 h 13 min

    Je suis d’accord avec toi, tout est dans la mesure ! Même si je pense que le mieux est de se passer des produits transformés (sucre blanc, et polyols y compris), une transition douce est préférable à un arrêt brutal si on veut changer durablement de mode alimentaire (et pas uniquement se préparer pour l’été^^). Avec des fruits mûrs et des fruits séchés, on peut tout à fait obtenir des desserts savoureux !

    • Reply
      Laura Fonfreyde
      3 mai 2018 at 11 h 26 min

      Je te suis à 100% Elodie ! J’essaye au mieux de me passer de tout ce qui est non-naturel et transformé. Les fruits sont mon choix numéro 1 quand je veux sucrer. Mais comme ce n’est pas toujours évident de tout éviter, il est important de dire qu’une fois de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous voulez en finir avec le sucre ? Recevez mon guide gratuitement !

%d blogueurs aiment cette page :