Test : mangez-vous beaucoup de sucre ?


Tout sur le sucre /

Mangez-vous beaucoup de sucre ? Pour vérifier, faites le test comme Mylène !

Les (anciennes) habitudes alimentaires de Mylène

Mylène (pour ceux qui ne savent pas, ou les curieux), c’est ma sœur.

Elle a décidé de changer son mode de vie (et principalement d’arrêter le sucre) pour tenter de perdre 15 kilos en 6 mois. Je partage avec vous son défi sur ce blog.

Au tout début de son défi, je lui ai demandé de noter ses habitudes alimentaires pour qu’on les analyse ensemble. En gras, ce sont toutes les fois où elle mangeait du sucre.

Son petit-déjeuner
  • parfois 2 à 3 tartines de beurre, confiture de fraise ou nutella ou 1 bol de céréales au chocolat (type Trésor de Kellog’s) avec du lait
  • 1 à 2 cafés
  • 1 sucre par café
Plus tard dans la matinée
  • (au moins) 2 cafés
  • 2 sucres
Son déjeuner

Au travail

  • 1 plat préparé
  • 1 dessert sucré au chocolat

À la maison

  • des féculents (pâtes blanches, purée de pommes de terre, riz blanc)
  • de la viande (bœuf, poulet, dinde)
  • sauce tomate préparée
  • du pain
  • 1 yaourt aux fruits
Son goûter

Au travail

  • soit des pétales de blé au chocolat soit des gâteaux

À la maison

  • des petits gâteaux au chocolat avec une tasse de lait
Son dîner
  • des féculents (pâtes blanches, riz blanc, pommes de terre)
  • un peu de légumes en conserves
  • du fromage
  • du pain
  • 1 yaourt/compote
En cas du soir (devant la télé)
  • soit du chocolat au lait avec des noisettes complètes ou simplement du chocolat (sous toutes ses formes)
Tout au long de la journée
  • parfois du Coca-cola ou du Pulco
  • sinon de l’eau
Bilan : 10 moments sucrés en une journée.

« Je ne manque pas beaucoup de sucre pourtant ! » me disait-elle… naïve.

Sachant qu’il vaut mieux privilégier les pâtes, riz et pain complets ainsi que les patates douces, qu’on remarque le manque énorme de fruits et légumes et l’omni-présence du sucre … Mylène a réalisé que ses habitudes alimentaires n’étaient pas très saines.

À vous de jouer !

De la même manière et de préférence sur une semaine :

  • notez tout ce que vous mangez et buvez tout au long de la journée (sur une feuille de papier, un carnet de notes, ou sur votre téléphone) sans oublier le moindre détail
  • soulignez ou surlignez tout ce qui a du sucre raffiné (le vilain sucre)
  • faites le bilan :⇒ vous avez comptabilisé deux à trois petits moments sucrés maximum par jour : votre consommation est raisonnable.

Cependant, un peu de sucre tous les jours, c’est quand même un peu de sucre tous les jours. Essayez de réduire votre consommation sur la semaine. De plus, prenez en compte la quantité de sucre : si vous n’avez comptabilisé qu’un seul moment sucré par jour mais qu’il représente une tablette de chocolat entière ou une belle boîte de donuts comme celle qui suit, alors non, votre consommation perd de sa raisonnabilité !

⇒ vous avez comptabilisé plus de trois moments sucrés par jour : attention à votre consommation, réduisez-la.

Attention, ce n’est pas le test infaillible. Il déclenchera peut-être et seulement le signal d’alarme pour vous faire comprendre qu’il faut changer certaines de vos habitudes alimentaires.

Faites le test comme Mylène pour découvrir votre consommation de sucre et faites-moi part de vos résultats et/ou impressions en commentaires ! Pensiez-vous en manger autant ?

 

Crédits photos :

Photo 1 par Toa Heftiba sur Unsplash

Photo 2 par Bethany Newman sur Unsplash

 

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses à « Test : mangez-vous beaucoup de sucre ? »

  1. Bonsoir
    J’ai fait le teste comme aujourd’hui je n’ai pas consommé de sucre sans le savoir
    Je suis pas sucrée et quand je fais une crème ou un gâteau ,je mets la moitié de sucre que me donne la recette
    Merci DD bon courage et à bientôt
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.