En tombant malencontreusement (mais que dis-je !) par chance inouïe sur mon blog, vous vous êtes peut-être dit “Tiens, encore une qui va sûrement avoir un avis différent sur comment manger, hein ! Qu’est-ce qu’elle va bien pouvoir nous dire, celle-là ? De quoi va-t-on devoir se priver cette fois ?”

Comme beaucoup, vous êtes sceptique. Vous ne savez plus quoi croire ni en qui faire confiance. On entend tellement de choses différentes concernant la nourriture, qu’on ne sait plus où donner de la tête.

Que faut-il manger ? Qu’est-ce qui est réellement bon ou mauvais pour nous ? Peut-on, une bonne fois pour toutes, clore le débat qui divise tant de monde… la banane fait grossir ou pas ???

Photo par Ryan McGuire

C’est vrai, les propos à ce sujet diffèrent si souvent, que j’ai moi-même eu le tournis très longtemps.

Gras, pas gras. Produits frais mais produits bio. Produits laitiers, pas produits laitiers. Viande, pas viande. Oeufs, pas œufs. Sucre, pas sucre. Cuit ou cru. Fruits, pas fruits…

On dit STOP !!!

On n’y comprend plus rien, nous ! Même les scientifiques changent leur discours… si on n’est pas mal barré avec ça !

Mais que faut-il manger alors ? Est-ce qu’il faut se méfier de tout ? Comment distinguer le faux du vrai ? Est-ce que notre cause est sans espoir ?

Pas de panique ! On peut s’en sortir !

Et ce, grâce à un peu de bon sens.

Non, je ne vais pas vous dire quoi manger. Je vais plutôt tenter de réveiller votre bon sens et votre raison, qui dorment paisiblement en vous, afin de vous aider à faire les bons choix.

Attention, je ne proclame pas que ma façon de manger soit la meilleure (j’en sais rien d’ailleurs et ça m’est égal). Mais ce que je sais, en tous cas, c’est qu’elle est sensée et qu’elle m’apporte les bienfaits dont je désirais.

Manger naturellement relève de la logique

En effet, mon mode de vie suit le même discours que la plupart des nutritionnistes, médecins et sportifs les plus honnêtes et les plus sensés de notre temps : éviter la plupart des produits industriels, surtout transformés, et privilégier les vrais aliments naturels. Point. Rien de bien complexe.

Pourquoi est-ce que ça a du sens ?

[Ding ding ding ! Et la cloche retenti ]

Mesdames et messieurs, préparez-vous pour le combat du siècle !

D’un côté du ring, les aliments vrais et entier, abondants et forts en nutriments, coachés par la bienveillante dame nature.

Face à eux, les produits plus ou moins synthétiques, dépourvus de nutriments et pleins de substances inconnues et de sucre caché, coachés par l’homme et son désir financier sans scrupule.

Mais qui va gagner le combat et rendre le corps humain fort et en pleine forme ? Les paris sont lancés ! Le suspense est à son comble…!

Bon OK, je suis partie un peu loin… et puis, il n’y a pas vraiment de surprise…

Mais vous m’avez compris (dites-moi oui, dites moi oui !).

Photo par Oscar Ramos

La nature n’est pas perverse et ne nous veut aucun mal (pourquoi nous en voudrait-elle ?) : elle a créé notre petit corps humain, aussi incroyable que ça l’est, ainsi que des aliments lui étant adaptés afin qu’il fonctionne et vive correctement.

À l’inverse, on connait tous le côté pervers de l’homme : il crée souvent dans le seul but de faire du profit (ah bon, vous n’étiez pas au courant ?). Les aliments qu’il crée ne sont pas naturels ni adaptés à notre corps. Du coup, ils nous font du mal mais ça, l’homme s’en fiche pas mal.

Privilégier le naturel est incontestablement le bon choix. Consommer les bons aliments nutritifs c’est nourrir notre corps de la manière la plus respectueuse.  C’est juste… sensé, n’êtes-vous pas d’accord ?

Ma façon de manger n’est peut-être pas la meilleure

Je parle ici de MA façon de manger à moi qui n’est peut-être pas parfaitement saine.

Hein, quoi ?!!!

C’est vrai, je privilégie le naturel et mange sûrement plus sainement que la plupart des gens. Mais, vous l’aurez sûrement compris, je me bats principalement contre le sucre. C’est mon seul et vrai combat. Je ne vais pas réellement au-delà. Par exemple, je ne suis pas spécialement partisane du bio (ni contre d’ailleurs) et je continue à manger des aliments d’origine animale malgré ce qu’on en dit. Pour ce dernier point, je pense qu’il faut d’abord faire attention à leur qualité.

Malgré ça, je fais mon maximum pour vivre selon mes valeurs : manger pour garder ligne, forme physique et mentale, mais aussi pour défendre la nature et refuser de me faire manipuler.

C’est un mode de vie qui me convient et me suffit (tout du moins pour l’instant) car il répond à mes besoins et m’apporte satisfaction et bonne conscience. Et croyez le ou non, manger sain n’est en rien complexe ni ennuyeux.

Si je me fiais à tout ce qu’on entend, je ne mangerais sûrement plus rien !

Je pense qu’il est impossible de manger parfaitement sainement

Le monde d’aujourd’hui fonctionne de telle façon qu’il est difficile de le contrer, à moins de s’en couper totalement. Il y aura toujours des choses auxquelles il faudra faire attention mais on ne peut pas tout éviter.

Faire attention à tout, être dans l’extrême, ce n’est plus vivre. Car malheureusement, nous sommes majoritairement envahit d’aliments transformés et malsains. C’est le monde dans lequel on vit et à nous tout seul, on ne peut pas le changer. Il faut donc savoir y vivre en zigzaguant parmi les nombreux pièges, sans tomber dedans.

Cependant, il ne faut pas se braquer contre le monde alimentaire entier sinon, ben… à nous l’isolement dans notre cabane au fin fond de la forêt sombre et terrifiante !

Il ne faut pas non plus se priver à tout jamais, même de choses malsaines. Enfin, si vous pouvez, tant mieux pour vous. Mais il y a sûrement des choses dont vous raffolez et qu’il vous est difficile de quitter. Tout en restant (très) raisonnable, il faut quand même savoir se faire plaisir. Personnellement, je suis toujours amoureuse du grand M jaune… (oui je sais… PAS BIEN !)  et il m’arrive d’en manger, même si très rarement (je vous jure).

Photo par Oscar Ramos

Il faut donc consacrer la majorité de son temps à faire les bons choix en s’adaptant à ce monde malsain qu’est le nôtre et auquel on a été habitué, sans lui tourner complètement le dos. On ne peut peut-être pas changer le monde, mais on peut changer notre petite bulle à nous, tout en respectant aussi celles des autres.

Tout le monde ne choisit pas de vivre une vie saine. Il est important de ne pas imposer notre mode de vie et d’accepter les choix de chacun. Comme il ne faut pas se couper du monde, de notre famille ou de nos amis et des bons moments passés avec eux juste parce qu’ils ne vont pas dans notre sens ou par peur de faire un écart.

Il faut savoir allier bon temps et raison

Je vous conseille donc d’écouter votre raison. Mais si ! Vous savez, celle qui vit au fond de vous mais que vous refusez si souvent d’écouter concernant la bouffe ! Fast-food vs plat fait-maison ? Pâtisserie au chocolat vs fruit… que faire, que faire…?

Je vous invite ensuite à tester et à juger par vous-même. Vous ne savez pas quoi croire ? Et bien faites vos propres conclusions. Pour ma part, céréales, viande, produits laitiers, œufs, légumes, fruits, dans leur état naturel, font partis intégrante de mon alimentation. Car ils ont su faire leurs preuves : j’ai perdu mes kilos en trop en les consommant tous, sans aucune privation, et je ne les ai pas repris !

Enfin, n’écoutez plus les “on dit”. Écoutez plutôt votre bon sens, ce qui pour vous relève de la logique, de l’évidence. À condition que votre sens soit allié à la raison, la vraie ! Si selon vous, un bon gros donuts au chocolat est naturel… va falloir se replonger dans le dico!

Privilégier un maximum le vrai, le naturel, le fait-maison plutôt que le faux, le transformé, le préparé.

J’espère ainsi vous faire ouvrir les yeux, vous éclairer et vous aider à reconnaître les choix les plus judicieux et les plus sensés. Et ce, tout en nageant dans un monde où les tentations perverses sont multiples, sans vous noyer.

Reprenez le chemin de la VRAIE vie.

Photo par Ryan McGuire

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Mais que peut-on manger à la fin ?”

  1. Manger de tout avec modération reste au final la démarche saine sans prise de tête. Ecouter son corps et son ressenti reste également un super indicateur pour s’alimenter en conscience : nous sommes tous différents et faire des choix santé OUI, avec l’écoute de son corps et non avec des interdits mentaux dénués de tout (ou presque) fondements parce que telle ou telle autre méthode à la mode vient d’en vanter les mérites. Un article qui recadre les fondamentaux de la réflexion 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous voulez en finir avec le sucre ? Recevez mon guide gratuitement !

%d blogueurs aiment cette page :