“J’ai pas le temps de faire du sport “

Bla… bla… bla…

C’est fini les excuses mes petits ! Je vais vous prouver qu’il est possible de trouver du temps pour bouger un peu plus dans la semaine (et par la même occasion, vous prouver que c’est votre flemme, la vilaine, qui vous fait parler).

Comment ?

En faisant une petite analyse de vos habitudes et en opérant à quelques changements et à une organisation toute neuve, toute belle !

Prenez une feuille de papier et un stylo ou ouvrez une page de traitement de texte sur votre ordi (ou le bloc note de votre téléphone).

Allez, pour de vrai, je ne plaisante pas.

C’est bon ?

OK.

1. Premièrement, notez toutes vos habitudes quotidiennes de la semaine, du lundi au dimanche (par habitude on entend une activité que vous faites très souvent) :

♣ l’heure à laquelle vous vous réveillez chaque jour

♣ vos activités matinales et le temps passé à les faire (petit-dèj, douche, préparation, télévision, lecture, internet, école des enfants)

♣ l’heure à laquelle vous partez ou débutez le travail/l’école chaque jour

♣ comment vous vous rendez sur votre lieu de travail ou à l’école (tous moyens de transport)

♣ si, sur le chemin ou arrivé au travail/école, vous rencontrez ascenseurs, escaliers ou escalators et si vous marchez

♣ pendant votre pause déjeuner, à part manger (bien entendu), que faites-vous ? (lecture, téléphone, réseaux sociaux, séries télé)

♣ si vous avez une autre pause dans la journée, quel usage en faites-vous ?

♣ comment se fait le retour à la maison (moyens de transport)

♣ quelles activités après le travail/l’école (aller chercher les enfants à l’école, courses, shopping, sorties)

♣ vos activités de retour à la maison et le temps passé à les faire (tâches ménagères, télévision, réseaux sociaux, jeux vidéos, lecture, activité manuelle, devoirs des enfants, douche, cuisine…)

♣ et enfin, l’heure à laquelle vous vous couchez

♣ et toute autre activité que je n’ai pas mentionné mais qui fait partie de votre quotidien dont celles du weekend.

Parfait.

2. Maintenant, vous allez entourer ou souligner les activités qui peuvent être supprimées, c’est-à-dire celles qui ne sont pas indispensables, dont vous pouvez vous passer quelques heures par semaine (comme regarder la télévision, surfer sur le web, lire, jouer à des jeux vidéos, faire du dessin, etc…) et on ne chipote pas.

Ça y est ?

Très bien.

3. Attention, c’est maintenant que commence les choses sérieuses ! Hey, on ne se plaint pas, je vous laisse le choix !

Vous allez inclure des activités sportives dans votre semaine en choisissant parmi ces possibilités :

♣ remplacez au minimum 2 voire 3 de ces activités par des séances de sport de 20 minutes à 1 heure à la maison (par exemple, allez courir au lieu de faire votre commère sur les réseaux sociaux)

♣ réduisez le temps passé à faire 2 ou 3 de ces activités afin de consacrer une partie de ce temps à une pratique sportive (par exemple, allez marcher rapidement 20 minutes pendant votre pause déjeuner)

♣ associez, si possible, 2 ou 3 de ces activités à des séances de sport
(par exemple, faire du vélo en regardant la télévision ou en lisant)

♣ levez-vous plus tôt 2 voire 3 fois dans la semaine pour faire vos séances
(par exemple, vous lever 30 minutes plus tôt pour faire des exercices de musculation, avant ou après le petit-déjeuner)

♣ prenez un abonnement à la salle de sport ou à la piscine la plus proche et planifiez 2 ou 3 séances minimum, une fois débarrassé de quelques activités superficielles

♣ inscrivez-vous à un cours sportif collectif qui, en général, a lieu 2 fois par semaine

4. Vous allez ensuite noter sur votre agenda (ou sur une feuille de papier à mettre bien en évidence), les jours et heures pendant lesquels vous allez vous consacrer à une activité physique.

Par exemple, si vous vous inscrivez à un cours collectif, notez les jours et heures de vos cours déjà définis pour ne pas oublier. Si vous vous inscrivez à la salle de sport ou à la piscine, planifiez 2 ou 3 jours dans la semaine aux heures auxquelles vous comptez y aller. Enfin, si vous prévoyez des séances chez vous, pareil, planifiez jours et heures.

Vous pouvez, évidemment, planifier des séances semaine par semaine selon votre emploi du temps.

5. Et enfin, tenez-vous en !!!

Tenez-vous à vos engagements. Vous le savez peut-être déjà, quand on ne tient pas ses promesses ou ne respecte pas ses engagements, on est souvent victime de regrets et de culpabilité. À l’inverse, on ne regrette jamais (oh grand jamais) une séance de sport ! Pour le coup, seuls fierté et bien-être sont au rendez-vous !

Ces nouvelles activités doivent devenir des rituels, faire partie intégrante de votre routine hebdomadaire. Pour se faire, elles doivent être effectuées régulièrement. Exactement comme vos activités actuelles, qui ne vous demandent pas de réfléchir parce qu’elles sont ancrées dans votre quotidien.

Donc forcez-vous à vous y tenir pendant un certain temps, jusqu’à ce que vous n’ayez plus à vous souvenir de les faire. Sinon, dès que vous sauterez une séance, vous risquerez d’en faire une (mauvaise) habitude.

6. En complément, ou en tout dernier ressort (si vous n’avez VRAIMENT pas le temps) changez vos habitudes et gestes quotidiens, en :

♣ remplaçant votre moyen de transport par un autre, si le trajet n’est pas long
(par exemple, marchez ou faites du vélo pour aller en courses, à l’école, au travail, à la gare, plutôt que de prendre la voiture, le bus, ou le métro)

♣ essayant d’allonger vos temps de marche s’il n’est pas possible de changer vos moyens de transport
(par exemple, garez vous plus loin, prenez toujours les escaliers, etc…).

Bien sûr, il faut anticiper le temps consacré à ces changements. Par exemple, si vous prévoyez de vous garer plus loin que d’habitude, prenez en compte le temps de marche en plus jusqu’à votre destination et partez un peu plus tôt de la maison.

Si, après tout ça, vous campez sur vos positions en vous persuadant que vous n’avez pas la moindre place dans votre emploi du temps, même pour un minimum d’1 heure de sport par semaine (soit 3 séances de 20 minutes chacune)… répondez à cette question : mais où trouvez-vous alors le temps de faire vos activités non bénéfiques qui vous font perdre du temps plutôt qu’autre chose ?

Dites-vous bien qu’en faisant ceci, vous remplacerez des activités inutiles par des activités qui vous apporteront réellement quelque chose de bénéfique, physiquement et moralement. Revoyez donc vos priorités.

Pour aller plus loin, cliquez ici !

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Reply to “Fini les excuses, trouvez du temps pour bouger”

  1. Faire du sport, c’est avant tout une question de motivation….et il y a toujours une bonne excuse pour se conforter de ne pas en faire…. Mais plus maintenant ! Ton article ne laisse aucune chance à la flemmingite aiguë 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez en finir avec le sucre ? Recevez mon guide gratuitement !

%d blogueurs aiment cette page :