Quand motivation et moral nous font faux bond


Mon expérience /

Baisse de moral, mauvaise humeur, impatience…

 

des sentiments tous ressentis au même moment (ben oui hein, plus on est de fous plus on rit!) ou je dirais même une claque arrivant de nul part sans qu’on ne la voit venir, sans qu’on s’y attende.

 

Pourquoi se sentir aussi mal comme ça, du jour au lendemain?

Quand hier tout allait pourtant si bien…

 

On sait que vouloir c’est pouvoir. On l’a toujours su et on y croit. Et on sait ce qu’on veut, où on veut aller et ce qu’on veut atteindre. Alors un jour on s’arme de toute notre volonté, toute notre détermination et toute notre force et on y va. On est mentalement prêt et on part. Et on part pour gagner! On se fait des promesses et on les respecte. Jour après jour, semaines après semaines. On s’écoute, on s’obéit. C’est comme si rien ni personne ne peut nous arrêter. On persiste (on est des foooouuu!!!).

Les efforts se succèdent l’un après l’autre, on se sent de plus en plus fort et capable de grandes choses. On se voit réussir, succéder grâce à cette motivation, cette niaque et cette détermination. On se sent bien et on se sent mieux comme quelqu’un de plus fort et de plus ambitieux. Même quelqu’un de nouveau, qui se surpasse et qui n’a plus peur. Quelqu’un qui a arrêté de se morfondre sur son sort et qui a décidé de prendre les choses en main.

Et ça, oh oui, on en est fier! On ressent cette fierté d’accomplir quelque chose qui nous a toujours tenu à cœur et on ne se voit pas abandonner. Ah non! Pas cette fois-ci! C’est sûr, cette fois-ci c’est la bonne. On est sur la bonne voie, on est en train de devenir meilleur. On s’est engagé sur la route vers une nouvelle vie, une vie plus belle.

 

Puis un jour. BAM! La claque! (aïe ouïe ouïe!!!)

 

On a déjà parcouru tellement de chemin et braver tellement d’obstacles. Et pourtant… un jour, on se réveille et on se sent au plus bas. Comme si tous ces efforts qu’on a fait, tous ces changements qu’on pensait réels n’étaient en fait qu’illusions. Il n’y a pas ou plus de résultats visibles malgré nos accomplissements. On stagne, on n’avance plus. Mais où sont les fruits de tout notre travail? On a pourtant fait ce qu’il fallait!

On a cette impression d’avoir été aveugle tout ce temps, de s’être voilé la face. D’avoir en fait cru en l’impossible. Ben oui qu’est-ce qu’on croyait? On n’a pas le profil du vainqueur nous. C’est pas nous, ça nous arrivera pas. On ne pourra jamais atteindre les objectifs fixés. Quelle naïveté!

Ensuite vient l’impression d’avoir été trahit, trahit par soi-même, trahit par la vie. On s’en veut de ne pas faire les choses correctement, de ne pas savoir, d’être nul, pommé. On ne croit plus en nous ni en nos capacités. Et on en veut à la vie.

Puis nous vient l’envie d’abandonner, de tout gâcher, de se venger de soi-même et de la vie. Parce qu’après tout ce travail, ces efforts et ce temps consacré, on avance pas… Alors finalement, à quoi bon? A quoi bon s’acharner?

 

Impression ou réalité?

 

Pas facile quand ça nous tombe dessus. Et pourtant quand c’est là, c’est bien là. Ça s’installe confortablement dans notre petite tête et ça nous bousille bien le moral et la journée! Pas facile de réfléchir raisonnablement et presque impossible de se rebooster en un claquement de doigts.

Simple impression alors? Oui sûrement (et je l’espère!) car c’est dans ces moments là qu’il faut justement se souvenir des bons. Souviens-toi de ta joie des premiers (même petits) résultats visibles. Ils étaient bien là, tu le sais. Au fond de toi tu le sais. Tu ne les as pas rêvé. Et ça t’a permis de continuer. Parce que tous tes efforts et ton travail t’ont fait te sentir bien, heureux et fier. Alors souviens-en toi bien car c’est aujourd’hui, maintenant, là tout de suite, qu’il faut s’accrocher. S’accrocher très fort jusqu’à ne plus en douter. Ne plus douter de toi ni de la vie et ne pas croire cette vilaine petite voix intérieure qui te rabaisse.

Il faut continuer quoi qu’il arrive parce qu’en abandonnant, beaucoup de regrets, de tristesse et de déceptions feront leur apparition. Et ça crois moi, c’est pire que ce que tu ressens aujourd’hui. Il faut continuer à croire en ses forces en ayant conscience que dans la vie il y a toujours des hauts et toujours des bas. Mais que les bas font tout aussi grandir que les hauts.

 

Laisse passer aujourd’hui, demain sera meilleur.

 

Ne perdons pas espoir et n’agissons pas sur de mauvaises émotions. Au contraire redoublons de patience et laissons-les repartir comme elles sont arrivées.

On se prouvera qu’on avait tord. Tord d’avoir douté de nous-même et de nos capacités. Et un jour on les verra briller ces résultats! Et quand ce jour viendra, on se remerciera d’avoir résisté.

Acceptons et pardonnons cette claque, et grandissons encore (et toujours) un peu plus!

 

 

 

 

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.