Défi abdos – 4ème mois


Mon expérience /

Bilan du 4ème mois de mon défi abdos en 6 mois

Un 4ème mois peu satisfaisant d’un point de vue personnel. Je n’ai pas parfaitement tenu mes promesses faites en fin de troisième mois (encore ?!).

En effet, ayant testé le jeûne intermittent le mois dernier, je m’étais engagée à reprendre le déficit calorique (manger moins et bouger plus) comme il se doit ce mois-ci. Mais en fait, tenir une certaine alimentation au quotidien, c’est loin d’être facile (ah bon ?) surtout lorsque l’on doit faire attention aux calories journalières. La vie en général mais aussi les émotions jouent beaucoup sur nos prises alimentaires : une réunion familiale ou un moral à plat peuvent nous dévier (très facilement) de nos engagements… (travaille ta volonté Laura, travaille ta volonté !).

J’ai quand même manger sainement comme à mon habitude et j’ai continué mes entraînements 3 à 4 fois par semaine. Mais, je l’avoue, j’ai fait quelques écarts par ci par là dont je suis peu fière. Mais bon, on s’en remettra.

Du coup, le bilan de mon 4ème mois n’est pas des plus intéressants : je n’ai pas de réel retour d’expérience et pas de changements flagrants. Je vais donc (peut-être) vous décevoir mais il n’y aura pas de photo de mon petit ventre ce mois-ci.

D’ailleurs, vu que mon défi se termine dans deux mois, j’ai décidé de ne plus mettre de photos avant le bilan final qui est planifié pour le 7 janvier 2018 (oui, juste après Noël et le jour de l’an… génialissime). Pourquoi ? Parce que finie la rigolade ! Je m’engage officiellement, et pour de vrai cette fois, à tenir mes engagements et à bosser dur pour ces deux derniers mois afin de pouvoir vous montrer, je l’espère, de réels résultats !

Déficit calorique ou pas déficit calorique ?

Cependant, je n’ai pas glandé lors de ce 4ème mois, non ! Je me suis renseignée un peu plus sur le sujet et j’ai, aujourd’hui, quelques interrogations.

En effet, le déficit calorique (manger un peu moins et dépenser plus) aide à perdre du poids et du gras.

  • Souvent, en musculation, c’est une étape suivant une prise de masse.

La prise de masse c’est lorsqu’on veut faire gonfler nos muscles. Pour se faire, on intensifie les entraînements et on mange plus. Ce qui fait qu’on accumule des muscles mais aussi un peu de gras en même temps. La sèche, ensuite, aide à brûler cette graisse acquise sans perdre les muscles afin de faire ressortir le fruits de notre travail. Les muscles sont alors plus visibles puisqu’il y a moins de graisses qui les recouvre et que la peau est collée aux muscles. C’est ce que les athlètes en bodybuilding font lors de compétitions pour faire ressortir leur musculature.

Mais la sèche n’est pas réservée qu’aux bodybuilders !

  • On peut la pratiquer lorsque l’on est en surpoids afin de perdre du poids et du gras rapidement, revenir à une base plus saine et travailler à partir de là (pour ceux voulant sculpter leur corps).

Du coup, me concernant, je m’interroge car je n’ai plus de poids à perdre. D’ailleurs, je ne veux plus en perdre car loin de moi l’envie de ressembler à un squelette ! Je veux seulement perdre cette graisse abdominale histoire de faire ressortir mes abdos tant désirés.

Or, d’une, c’est difficile de cibler une seule partie du corps (surtout le ventre). En déficit calorique, la perte de gras peut se faire n’importe où. Je risquerais donc de perdre du poids. De plus, je doute que ma base musculaire ne soit assez importante. Je ne pense pas l’avoir suffisamment travaillée pour pouvoir la faire ressortir. Je risquerais même de perdre le peu de muscles acquis cette année… et de perdre mes abdominaux par la même occasion (naaaaaan !!!). Car la sèche peut être cruelle en ce point : si le déficit calorique est trop grand (il faut bien le calculer) et qu’on apporte pas assez de protéines aux muscles, on perd du gras ET du muscle… et on devient trop sec, voire maigre !

Trop de risques selon moi.

Objectif et programme pour les deux derniers mois

Après moultes recherches sur le sujet, je retiens ceci :

les débutants, n’ayant pas forcément de poids ni trop de gras à perdre devraient adopter un entraînement musculaire intensif (avec un peu de cardio), allié à du repos, tout en mangeant sainement et selon leurs besoins en calories (ni plus ni moins). Ainsi, ils peuvent construire leur musculature, voir de bons résultats et peut-être atteindre leurs objectifs. Par la suite, selon l’envie et les besoins, ils peuvent alors tenter la prise de masse ou la sèche.

Je vais donc, pour ces deux derniers mois :

– continuer dans ma lancée en mangeant sainement et en quantité normale, selon mes besoins (mais en limitant les écarts !!)

– niveau entraînement, je vais continuer le cardio. Cependant, je vais augmenter mes séances de musculation en fréquence et en charge afin de faire des exercices plus intenses.

*** Si des experts sportifs passent par là, qu’ils me donnent leur avis ! ***

Je m’engage à travailler comme il se doit et je promets de tenir réellement cet engagement cette fois-ci (la meuf elle a cru qu’elle faisait un discours présidentiel).

Vous aurez sûrement un compte-rendu du 5ème mois (sans photo) afin de vous donner un aperçu de mes entraînements, de mon alimentation, ainsi que mes ressentis.

Mais pas si vite ! Je ne vous laisse pas les mains (ou les yeux ?) vides : découvrez ici un article rédigé par Virgile du blog AffinAlim pour en savoir un peu plus sur le déficit calorique, ce que c’est, comment le mettre en pratique et perdre du poids !

À dans 1 mois !

 

 

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.