Par quoi remplacer le sucre blanc ? Les avis des experts !


Tout sur le sucre /

Le « sans sucre » c’est bien gentil mais…

comment on fait maintenant pour sucrer nos préparations maison ?

Par quoi remplacer le sucre pour ne pas se retrouver avec des gâteaux ou des biscuits trop fades  ? En quoi le sirop d’agave, la stévia ou encore le maltilol sont mieux, ou pas, que le sucre blanc (saccharose) ? Qu’est-ce qui est bon et qu’est-ce qui est mauvais ?

C’est une question qu’on se pose toutes et tous quand on arrête le sucre blanc. Mais une question qui reste, malheureusement, souvent sans réponse. Ou plutôt, sans réponse claire et concrète.

Peut-être que, vous aussi, vous êtes dans le flou total. Vous avez fait quelques recherches ici et là et avez trouvé des tas de réponses à cette question. Pour ça, internet ne manque pas d’informations ! Mais le problème, c’est que vous trouvez absolument tout et son contraire ! Certains vous recommandent tel édulcorant tandis que d’autres vous le déconseillent. Certains diront que tel produit est sain pendant que d’autres vous diront qu’il ne l’est pas.

En bref, vous n’aurez jamais un avis unanime sur aucun produit. Même les experts ne sont parfois pas sur la même longueur d’ondes, ou plus ou moins.

Je le sais. Je les ai faites ces recherches. Maintes et maintes fois ! Depuis que j’ai arrêté le sucre, je ne cesse de chercher la meilleure alternative au sucre blanc pour concocter de bons petits en-cas ou desserts. J’ai consulté bouquins, sites internet officiels, experts… mais, j’ai vite compris que ce n’était pas si simple que ça. C’est plutôt un vrai dilemme !

En fait, il n’y a pas UNE réponse simple et concrète.

Et ben nous voilà bien !

Mais pourquoi est-ce si difficile de répondre à cette problématique ?

Parce que, justement, chacune des alternatives au sucre blanc présente des avantages ET des inconvénients. Et il est important de les connaître afin de faire les choix les plus judicieux et d’utiliser les édulcorants de la meilleure manière possible.

N’ayez crainte. Je me suis penchée sur le sujet depuis quelques temps (et oui, elle bosse la p’tite !) et je reviens aujourd’hui avec des réponses !

Cet article est le premier d’une série de 6, dans lesquels je rassemble les fruits de mes recherches.

Dans ces articles je présente les différentes alternatives, les plus utilisées en cuisine et celles qu’on trouve souvent dans les produits industriels pour remplacer le sucre blanc. Mais également les avis et les conseils de plusieurs experts qualifiés de la santé, de la nutrition et de la médecine, à propos de chacune d’entre elles, ainsi que les recommandations de diverses organisations publiques.

Vous découvrirez ce que le plupart en disent et en pensent, et ce qu’ils concluent des différentes études menées à ce sujet.

Ainsi, vous saurez tout. Vous aurez une idée plus claire sur les différentes alternatives au sucre blanc et pourrez faire vos choix en toute conscience et quiétude (enfin) !  

⚠ Important à lire ⚠

Avant de vous jeter sur les différentes alternatives pour enfin savoir ce que vous pouvez utiliser ou pas, comprenez bien que le but, ce n’est pas vraiment de trouver l’alternative miracle qui remplacera le sucre. On ne recherche pas à remplacer un sucre par un autre !

Le but, c’est de se déshabituer du goût sucré, qu’il vienne du sucre ou d’édulcorants, pour pouvoir apprécier le goût des vrais aliments. C’est de redonner son pouvoir à votre palais et de supprimer votre addiction (si addiction il y a) ou vos envies subites de sucré.

Certaines alternatives que je vous présente doivent simplement être une aide à votre sevrage du sucre puis, par la suite, substituer le sucre dans vos préparations maisons mais de manière occasionnelle.

L’utilisation et la consommation des édulcorants doit toujours rester dans la limite du raisonnable.

D’abord, les édulcorants, c’est quoi ?

En général, quand on parle d’édulcorants, on pense à ces substances qui remplacent le sucre blanc. Des substances au pouvoir très sucrant mais n’amenant aucune calorie. Mais la définition exacte de l’édulcorant est : toute substance, naturelle ou de synthèse, qui apporte un goût sucré ou une saveur douce.

Du coup, on peut compter parmi les édulcorants :

les sucres naturels, comme le miel, le sucre de coco , le sirop d’érable ou encore, le sucre blanc

les édulcorants naturels, qui viennent de végétaux (plantes, arbres), comme la stévia

les polyols, qui sont des sucres à la base mais qui sont combinés à de l’hydrogène ou produits industriellement, comme le maltilol, le sorbitol ou le lactilol

les édulcorants de synthèse, qui sont des substances artificielles fabriquées par l’homme, comme l’aspartame

Et puis, ces experts, qui sont-ils ?

Les organisations :

• OMS : Organisation Mondiale de la Santé, institution spécialisée des Nations Unies pour la santé

• FAO : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, agence spécialisée des Nations Unies pour la sécurité alimentaire (entre autres)

• JECFA : (OMS et FAO) comité d’experts scientifiques qui doit évaluer les additifs alimentaires naturels ou de synthèse pour en vérifier et valider leur innocuité (non dangerosité)

• IARC ou CIRC : le Centre International de Recherche sur le Cancer, agence spécialisée de l’OMS

• EFSA : Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire, agence fondée par l’Union Européenne

• FDA : US Food and Drug Administration, agence du Département de Santé et Services Humains qui s’assure de la sécurité des aliments

• ANSES : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail

Inserm : Institut national de la santé et de la recherche médicale

*** À savoir : les études et résultats de certaines de ces organisations ou agences scientifiques sont parfois critiqués. Étant financées par l’industrie alimentaire et les producteurs des édulcorants eux-mêmes, certains doutent de leur crédibilité. C’est vrai qu’il y a de gros enjeux et intérêts financiers derrière tous ces édulcorants : ils vendent ! Doit-on donc prendre ces résultats avec des pincettes ? ***

Les professionnels :

Henri Joyeux : Professeur en faculté de Médecine et chirurgien cancérologue

Gabriel Perlemuter : Professeur universitaire en hépato-gastro-entérologie, patricien hospitalier, chef du service hépato-gastro-entérologie et nutrition

• Christopher Vasey : naturopathe

• Michel Montignac : auteur de la méthode Montignac

• David Gillespie : auteur de plusieurs ouvrages sur l’alimentation

• Robert Lustig : endocrinologue pédiatrique et professeur universitaire en pédiatrie

• Bradford Weeks : psychiatre, médecin et nutritionniste

• Mark Hyman : physicien, médecin et auteurs de plusieurs ouvrages sur la nutrition

• Jonny Bowden : médecin nutritionniste

Place aux alternatives au sucre et aux avis des experts !

# 1 : Les sucres naturels : miel, sirop d’érable, sirop d’agave, dattes, rapadura, sucre de coco

# 2 : Les ingrédients naturels : la Stévia

# 3 : Les sucres alcools : les polyols

# 4 : Les édulcorants artificiels : aspartame, saccharine, cyclamate, sucralose

Conclusion : Les alternatives au sucre blanc : ce qu’il faut retenir

Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.